News

Le 12ème numéro des MIS-Working Papers vient de paraître

Dans le douzième numéro des MIS-Working Papers, Christian Wille se penche sur le thème de l’identité dans les régions frontalières. Il démontre, sur l’exemple de la Grande Région SaarLorLux, qu’en dépit d’interdépendances transfrontalières, les frontières nationales sont d’importance pour la détermination des identités et les processus d’identification, mais ne constituent en aucun cas des catégories de classement rigides. → 

Présentation – World Literature and World Literature Scholarship in the Context of Literary Pedagogy in Estonia

Le.23 mai, Katre Talviste (University of Tartu) présentera un exposé sur le sujet « World Literature and World Literature Scholarship in the Context of Literary Pedagogy in Estonia ».
Celui-ci aura lieu dans le cadre de la conférence « Weltliteratur » dans la Maison du Savoir, Campus Belval (11h30). L’inscription n’est pas requise.

Présentation – Dalit Literature and Its Place in the World

Le.16 mai, Nicole Thiara (Nottingham Trent University) présentera un exposé sur le sujet « Dalit Literature and Its Place in the World ».
Celui-ci aura lieu dans le cadre de la conférence « Weltliteratur » dans la Maison du Savoir, Campus Belval (11h30). L’inscription n’est pas requise.

Symposium MIS 2017 – Le multilinguisme comme migration

Le.4ème symposium du domaine-clé MIS sera le cadre d’un débat abordant le multilinguisme comme un mouvement transfrontalier.
Des textes ainsi que les contextes historiques et culturels auxquels ils se réfèrent y seront appréhendés comme théâtre des interactions entre différents processus linguistiques.
Le symposium aura lieu les 3 et 4 juillet 2017 et s’adresse à des chercheurs en littérature, en linguistique, experts en sciences sociales et en études culturelles.

Publication de livre – Perdre le Nord

« Perdre le Nord » est la première œuvre de fiction de Nathalie Roelens. Dans ce roman récemment paru, la responsable du Key Area MIS amène le lecteur de Montevideo à Tokyo, d’Amsterdam à Tarente, dans les coulisses du monde universitaire. Toujours sur les traces de sa protagoniste et à la croisée de l’art, la littérature, la politique, la religion et la psychanalyse, l’auteure proclame un hymne à l’amitié.