Ressources

MIS-Working Papers

12ème numéro – Christian Wille : Identités et identification dans les régions frontalières

Dans le douzième numéro des MIS-Working Papers, Christian Wille se penche sur le thème de l’identité dans les régions frontalières. Il démontre, sur l’exemple de la Grande Région SaarLorLux, qu’en dépit d’interdépendances transfrontalières, les frontières nationales sont d’importance pour la détermination des identités et les processus d’identification, mais ne constituent en aucun cas des catégories de classement rigides.

11ème numéro – Dieter Heimböckel : Displacement – Deplatzierung – Déplacement

Dans le onzième numéro des MIS-Working Papers, Dieter Heimböckel s’intéresse au concept du déplacement. Le germaniste appréhende ce dernier comme instrument d’analyse pour l’étude des phénomènes de mouvement, en reconstituant la circulation du concept dans différents contextes disciplinaires. Pour finir, Heimböckel développe le rapport productif entre la notion de travelling concept et le déplacement.

10ième édition – Faicel Ltifi: Sémiotique du polymorphe erratique

Dans la dixième édition des MIS-Working Papers, Faicel Ltifi interroge la pensée errante de l’auteur marocain Abdelkébir Khatibi qui, par le brassage de différentes cultures, imprime à son écriture une allure vagabonde, évanescente, fluente. C’est ce mouvement vers l’autre que Ltifi cherche à sonder dans les romans, essais et poèmes khatibiens. Le texte a le mérite de nous introduire dans une francophonie qui opère un va-et-vient entre l’Occident et l’Orient, l’identité et l’altérité, le lisible et l’illisible.

9ième édition – Pamela Bianchi : Ne pas franchir la ligne. Les frontières muséographiques et leurs seuils traversés

Dans la 9eme édition des MIS-Working Papers Pamela Bianchi analyse l’espace muséal sous l’angle des dispositifs de démarcation spatiale. Elle approfondit la notion de frontière par l’étude de deux artistes qui exploitent chacun à sa façon le concept de borderscape : Matthieu Martin avec Principe de Précaution, et Marcius Gala avec Diagonal Section.

8ème édition – Isabel Marcos et Clément Morier : La théorie sémiophysique de René Thom permet-elle de comprendre autrement le concept de frontière?

Dans la huitième édition des MIS-Working Papers, Isabel Marcos et Clément Morier élaborent différents dimensions du terme « mise-en-frontière ». Le concept de la frontière y est conçu comme une morphologie dynamique stratifiée qui se déploie dans l’espace et dans le temps. Cette approche permet aux auteurs des analyses empiriques à l’aide de trois cas d’études.

7ème édition – Julien Jeusette: Borderscape as an Interdisciplinary Concept. Compte rendu du colloque

Dans cette septième édition des MIS-Working Papers, Julien Jeusette fait un rapport sur le colloque MIS « Borderscape as an Interdisciplinary Concept » (avril 2016). Venus d’Europe et d’outre-mer, les chercheurs invités ont débattu du concept de borderscape sous des aspects théorico-conceptuels et ont fait ressortir son potentiel pour la recherche de phénomènes de la frontière.

6ème édition – Nathalie Roelens: Borders: A conceptual framework

Dans cette sixième édition des MIS-Working Papers, Nathalie Roelens démontre la complexité du concept de la frontière. Des cas de figure au Luxembourg et ailleurs permettent d’élaborer et d’illustrer diverses dimensions analytiques. Roelens souligne que les questions actuelles de la frontière ne peuvent être traitées et comprises que par un accès interdisciplinaire.

5ème édition – Christian Wille, Edwina von der Wense, Dieter Heimböckel : International vergleichende Analyse von Einrichtungen und Arbeitszusammenhängen der Interkulturalitätsforschung.

Dans la cinquième édition des MIS-Working Papers, une analyse comparative de 64 institutions travaillant dans le domaine de la recherche sur l’interculturalité est présentée. Elle donne des indications sur des points de référence déterminants pour l’évolution stratégique du domaine-clé et les partenaires de coopération potentiels en Europe et au-delà.

4ème édition – Christian Wille : Espaces de frontière. Penser et analyser la frontière en tant qu’espace

Dans la quatrième édition des MIS-Working Papers, Christian Wille présente un modèle analytique permettant de penser et d’étudier les frontières en tant qu’espace. À cette fin, l’auteur a recours à des approches de géographie sociale et de sociologie culturelle et met en évidence des perspectives d’application dans les régions frontalières.

3ème édition – Julia de Bres : Multilingualism in advertising and a shifting balance of languages in Luxembourg

La troisième édition des MIS-Working Papers est consacrée au multilinguisme dans la publicité dans la presse écrite. Julia de Bres a étudié plus de mille annonces publicitaires dans des journaux luxembourgeois et montre sous quelles formes le multilinguisme apparaît et le rôle joué par les différentes langues. L’auteur aborde en particulier le luxembourgeois en tant que langue écrite.

2ème édition – Anne Franziskus, Julia de Bres : Language profiles and practices of cross-border workers in Luxembourg

Dans la deuxième édition des MIS-Working Papers, Anne Franziskus et Julia de Bres font état des compétences et des pratiques linguistiques de travailleurs frontaliers. Ces résultats reposent sur les réponses à un sondage de 128 frontaliers au Luxembourg et montrent que la majorité parle plus d’une langue au travail chaque jour.

1ère édition – Christian Wille, Julia de Bres, Anne Franziskus : Intercultural work environments in Luxembourg. Multilingualism and cultural diversity among cross-border workers at the workplace

Dans cette première édition des MIS-Working Papers, Christian Wille, Julia de Bres et Anne Franziskus traitent de la diversité linguistique et culturelle dans le monde du travail luxembourgeois. L’étude repose sur une enquête empirique et éclaire sur la façon dont les frontaliers au Luxembourg gèrent le multilinguisme et l’interculturalité sur leur lieu de travail.